AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [carnassiers] La pêche au poisson mort manié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
riton57
Vairon
Vairon


Nombre de messages : 23
Age : 49
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Ven 5 Jan 2007 - 8:57

La pêche au poisson mort manié


S'il y a bien une pêche intéressante, c’est la pêche au poisson mort manié ! Mais avant de s’amuser, il y a une période d’apprentissage
assez longue, car elle se pratique avec succès sur des postes semés de, roches, arbres noyés, ... . Tous ces pièges à montures rebutent le débutant, et aussi les Lucky Luck qui ferre plus vite que leurs ombres faisant alors pénétrer au plus profond des accrocs les triples de leurs montures, perdant ainsi toute chance de la récupérer.

Le matériel :

La canne :

La canne est un élément déterminant. En fait, il faut à tout prix trouver la canne qui vous convient, et qui convient également le mieux à
vos besoins, à vos lieux de pêche.

D’une manière générale, elle mesurera 2,40 m à 2,70 m en barque, et 2,85 à 3 mètres du bord. Maintenant si vous pêchez du bord et en barque, un model de 2,85 m est polyvalent. De même que si vous possédez un modèle de 3 mètres, inutile d’investir dans une de 2,40 pour le bateau, ça fonctionne aussi en barque !

A mes débuts, j’ai pratiqué avec les cannes distribuées par Garbolino sous la signature du maître A. DRACKOWITCH, elles avaient la bonne action de pointe avec une réserve de puissance, un must ! Et les choses ont évoluées de même que les cannes, qui ont
commencé à avoir une raideur surprenante, c’était même exagéré, car pour faire plier ce type de canne il fallait des poissons de plus de 3 kilos !
Finalement, avec l’arrivée de la tresse j’ai changé de canne de même que mes habitudes, et
j’ai trouvé mon bonheur avec une canne lancer de 2,40 m. Au départ non prévue pour ce genre de pêche, mais qui a l’action que je recherchais depuis longtemps.
Il faut savoir que j’ai connu un excellent pêcheur qui pratiquait avec une canne en fibre de verre de 3 mètres télescopique premier prix, sur laquelle il avait ligaturé des anneaux. Je peux vous certifier que ce gars a pris plus de poissons que certains « matuvus » avec des canne à 300 € !

Le moulinet :

Là comme dans les autres pêches, tout ce qui
contient 100 mètres de 28/100 nylon ou 15/100 en tresse est idéal ! Libre choix suivant vos goûts et moyens !

Tresse ou nylon ?

La grande discussion du qui a tord, qui a raison ? Je peux juste vous dire qu'au manié comme dans toutes les autres pêches, j’ai tranché ! Tresse à 100 % ! En effet, elle permet des choses que le nylon interdisait, bien qu’au début j’ai eu beaucoup de mal à m’y mettre : trop de sensations ! Et au fil du temps, je me suis apperçu que les touches était non seulement mieux perceptibles, mais aussi que certaines touches tordues comme une prise à la descente étaient aussi très nettes, de même que les déplacements latéraux. Et avec l’habitude, on sent nettement la différence entre touches et accrocs. De plus, de part son manque de souplesse, elle permet de sauter au-dessus des rocher avec une facilité déconcertante, qui m’a fait définitivement oublier le nylon !

Pour la couleur, je n’ai jamais pêché avec du fil fluo, la raison était simple ! Il y a maintenant une vingtaine d’années qu’il est sorti et au début, un 28/100 fluo avait une résistance de 4/5 kg c’était faiblard !

La monture :

Pour moi c’est dracko ! Maintenant si vous êtes à l’aise avec une h2o ou autre chose, pourquoi pas ! Tout ce que je sais, c’est que la dracko montée soit-même ne revient pas chèr du tout et qu’elle est vraiment simple d’emploi, alors au début on en laisse dans l’eau lors de l’apprentissage et mieux vaut en laisser pour pas cher ;)

Voilà partons au bord de l’eau !

A la recherche des postes :



Un pont à pêcher à chaque fois, les sandres passent toujours par là !



Les pointes sont souvent des valeurs sûres !



Les zones de courant et grands radiers.

Comme dans toutes autres pêches, la recherche du poisson est primordiale, inutile de peigner de grandes étendues d’eau à la recherche de
plus de rêves que de poissons ! Il faut absolument pêcher juste ou du moins penser à pêcher juste. Pour moi le manié permet de prendre brochets, sandres, perches, silures avec autant de succès. Je pars donc à la recherche des carnassiers et non d’un seul poisson ! Les postes à pêcher lorsque qu’on
débute sont :

- les arbres morts.

- les piles de ponts, amont et aval.

- les pointes d’îles, amont et aval.

- les berges abruptes.

- les queues de radiers voir le radier en lui même.

- les arrivées d’eau : ruisseau, confluence ... .

- Et biensûre, les fosses, en tête et en queue.

Il est même bon de se faire la main si cela est possible sur les brochets, chevaines, barbeaux qui sont moins regardant et surtout facile à localiser.

Vous me direz qu’en étangs il n’y a pas de piles de pont !
C’est vrai et suivant les étangs la recherche est très difficile surtout pour le sandre ou là, nous rechercheront plutôt les îles, les hauts fonds et les pointes ! Et là, arrive la deuxième liste de postes à pêcher, ce sont des postes qu’on découvre généralement au fil du temps, à force de vadrouiller au bord de l’eau :

- les hauts fonds, bien que très irréguliers pour le sandre, le brochet y est généralement très présent de même que les perches !

- les dos de tortues, dômes formés par le fond en forme de dos d’ânes.

- les cassures : on les découvre simplement par hasard lors de lancer ou la monture atteint rapidement le fond et qu’après une tirée, elle redescend sur 1 ou 2 mètres voir plus suivant les endroits. Elles apparaissent aussi en gravière avec un changement de couleur de l’eau en surface, et en rivière elles se trahissent avec de beaux remous au milieu d’endroits très calmes (là par contre, attention au piége : les herbiers donnent aussi se genre de remous).

- et avec beaucoup d’habitude, les anciens ponts trahis par les vestiges sur la berge,
les anciens barrages, en gros tous les ouvrages détruits laissent des traces au
fond : grosses pierres, traverses ... . Bien qu’excellents postes à carnassiers, se sont des pièges à montures



Sur la berge ici il y a du pavé … .



Sur le bord, des vestiges de constructions anciennes … . Il y a sûrement aussi au fond des traces, et des restes de fondation ! Excellent, à prospecter sur toute sa longueur.

Revenir en haut Aller en bas
riton57
Vairon
Vairon


Nombre de messages : 23
Age : 49
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Ven 5 Jan 2007 - 8:59



Un aqueduc, celui-ci en bordure de rivière. Il y a encore quelques piles dans le fond de la rivière ! Sur l’eau nous ne voyons rien mais au
fond c’est un nid à carnassiers !





Des enrochements sont aussi de bons postes, a pêcher quand on a acquis de l’expérience !



Ces remous sont excellents à prospecter à tout prix.

Donc ici, nous voyons que l’observation est une des clés de la réussite ! Car ratisser des kilomètres de rivière n’ont jamais pris de poisson, mieux vaut au départ bouger beaucoup, même si les postes sont distants plutôt que de ratisser des endroits vierges ! Et par la suite, augmenter sa liste de postes au fur et à mesure des expériences !

Dernière chose, pensez toujours que sur certains postes, le point intéressant n’est pas toujours celui qui est le plus visible. Par exemple, un arbre mort pourra être délaissé par les poissons si à quelques mètres de là, il y a une cassure par exemple. De même que les pointes d’îles, même si se sont de bons postes, il faudra toujours trouver la zone que les poissons ont choisi sur sa périphérie. Sans oublier biensûre la présence de poissons fourrage.

Maintenant, pour ceux d’entre vous qui ont la chance d’avoir une barque, et que vous avez investi dans un sondeur, tout pourra vous paraître plus simple, bien que si c’était le cas je prendrais des sandres à remplir ma
barque !

Mais cet outil n’a pas son pareil pour déceler cassures, dos d’ânes et toutes les choses qu’on ne voit pas à l’œil sur le miroir mystérieux de nos rivières, fleuves, lacs et étangs ! Et avec l’habitude, vous arriverez même à voir les poissons, bien entendu sans l’assurance de son espèce, il ne faut pas rêver non plus.





Cassure sur le fond, vue avec écho sondeur.



Remontée ou l’on peut appercevoir deux échos de poissons, pas forcement des sandres surtout isolés comme cela !

L’action de pêche :

Après avoir monté votre poisson mort sur votre monture, il faut la plomber ! Au début on dit souvent que lorsqu’on débute, il faut augmenter légèrement le plombage, c’est vrai et faux car souvent, on se retrouve avec un montage très lourd, voir trop lourd !

Sinon quelques exemples de plombage :

- profondeur 3 à 4 mètres, peu ou pas de courant : avec 8 gr vous avez assez !

- profondeur 1,5 à 2,5 mètres, peu ou pas de courant : avec 6 gr vous avez assez ! Voir 4 gr.

- profondeur 4 à 6 mètres, peu ou pas de courant : avec 10 gr vous avez assez ! En cas de difficultés, montez à 12 gr.

Maintenant, suivant les cas, si le courant est plus fort, il suffit de rajouter 2 ou 4 gr, mais rappelez vous que de plomber trop fort peu
nuire à votre action et aussi en cas d’excès, la monture peut se planter littéralement dans les cailloux et sera perdue immanquablement !

Pour le brochet, vous pouvez enlever complètement le lestage, ou lester sur le corps de la monture pour avoir une nage plus planante !

Il faut également plomber légèrement plus avec de la tresse que du nylon ! Même sur les radiers !

Maintenant, il suffit de lancer votre monture à l’endroit repéré ! Après avoir vérifié que le tout est bien relié à l’acier de la ligne. En effet, mettez toujours un avançon acier car le brochet se prend très bien au manié et coupe facilement nylon et tresse ! Alors pas d’histoires : acier. Il vous faut absolument contrôler la descente pour éviter que les triples se prennent dans la ligne. Vérifiez toujours là ou vous lancez car en cas de
touche loupée ou de capture il vous faudra relancer au même endroit ! Repérez également le temps de descente, car souvent ils se capturent en descente au premier lancer, et cela vous permettra de voir si le fond va en pente vers vous ou s'il remonte.



Dans le premier cas, vous rendrez du fil, la touche peut arriver souvent à ce moment, et dans ce cas elle est très discrète.



Et dans le second cas, vous en récupérez ! Dans ce cas, les accrochages sont fréquents, il faut absolument en cas de choc arrêter d’animer et d’un coup sec essayer de sauter l’obstacle !



L’action se fait en dents de scie, avec des temps d’arrêts plus ou moins longs sur le fond. En été, les actions rapides sont très prenantes ; l’hiver préférez une action lente avec plus de temps d’arrêts !



Sur des fonds propres, il est possible de pratiquer une nage planante en grattant le fond ! Un peu comme avec la pêche à la tirette ! En lieux encombrés c’est aussi valable mais là, les pertes de montures sont énormes !



Action planante au-dessus des herbiers, avec peu de plombs, ou plombée sur l’axe voir sans plomb, action idéale pour le brochet ! J’ai
pris ainsi beaucoup de brochets, par contre peu de très gros ! Si par hasard vous avez un jour l’occasion de pratiquer un étang truffé de poissons petits et moyens, pratiquez ainsi !



Saccadée au-dessus des herbiers : même type d’action que ci-dessus mais plus agressive. Là, un plomb, même petit est nécessaire !



Nage saccadée entre deux eaux ou légèrement décollée, idéal pour le brochet ou le sandre en été, quand ils chassent dans les bancs de poissons blancs décollés ! Bonne alternative pour la prospection !

Comment aborder les postes ?

C’est aussi une clé de la réussite.

Les grosses cassures peuvent être pêchées par l’amont ou l’aval, par contre en pêche aval en cas de fort courant c’est l’accrochage assuré ! Quand il y a du courant je préfère pêcher de travers comme si je pratiquais du bord.

En arrivant sur un poste en barque, il est souvent préférable de commencer sur la périphérie avec des lancers courts ! Et ensuite de se rapprocher du spot. Du bord nous n’avons pas le choix, mais essayez quand même
les lancers courts, il arrive souvent que les poissons soit désaxés du poste, et cela évite surtout de ramener des branches ou toute autre saloperie qui peut effaroucher les poissons.

Les arbres noyés doivent eux aussi être abordés par de courts lancers, les poissons sont souvent dans le sillage aval de l’arbre voir sur la partie amont ou encore à quelques mètres de la cime ! Quand vous pêchez dans
l’arbre, tâtez la cime de l’arbre en effet les branches pointent souvent vers le haut. Ensuite il est possible d’aborder le tronc, là aussi il y a souvent d’autre branches noyées entrelacé prés du tronc ! En barque il est possible de pratiquer une pêche verticale lente, par contre du bord il faut extrêmement de prudence !



Bordure de nénuphars : là, le brochet est souvent présent, les sandres eux se trouvent plutôt a quelques mètres en retrait.

J’ai pour habitude de dire que j’aime manier sur poste connu, car le fond de l'eau se dessine dans ma tête, et j'ai l'impression de
mieux pêcher : "ma monture touche le fond, il y a 3 mètres, si je tire de quelques cm elle va tomber en bas de la cassure ...". Mais il est possible de prospecter au manié comme avec un poisson nageur ! Il suffit de pratiquer une pêche rapide en dent de scie près du fond avec quelques arrêts.
C’est fastidieux mais cela peut aider à trouver d’autres postes sur une pointe
par exemple où les poissons ne sont pas faciles à localiser !

Voilà, essayez donc de trouver la meilleure place pour ratisser de façon optimale vos postes, quitte à déplacer votre barque, ou à
vous déplacer sur la berge car le jeu en vaut la chandelle ! De plus, par la suite, vous pourrez arriver tranquillement et vous baser sur vos repères.

Tiens les repères, qu’est ce qui peut nous aider a nous repérer ? Les arbres, les ponts, les panneaux, ... sont de bons repères en
rivière, par contre en lac c’est boussole ou G. P. S.



Position de la barque sur deux repère de la berge.

Toujours regarder autours de soit, » j’étais dans l’alignement du pont avec ce gros arbre à ma gauche » ou alignement de cet arbre et ce panneau ou autre arbre.



Sur cette photo à droite, il y a un arbre, c’est un des mes repères.



Sur cette photo, tous les ronds peuvent servir de repères !

Souvenez vous, si au début vous pêcherez dans le flou, avec l’habitude de vous repérer vous gagnerez un temps fou !

En cas de choc sur un arbre ou une pierre, arrêtez de mouliner et de lever votre monture mais tirez un coup sec, pour faire sauter l'obstacle à votre monture ! Sachez que dans 90% des cas ces le plombs qui se prends dans les cailloux, le fait de ferrer va le sceller encore plus, c’est pour cette raison qu’il faut à tous prix, arrêter d’animer, et de lever
amplement la canne vers l’eau pour sauter l’obstacle, quand sa échoue, il arrive que ça décroche en hochant la canne droite, gauche mais toujours en souplesse. Un tremolo avant arrière de la canne comme si vous animiez sur place fonctionne bien dans les cailloux. Quand rien ne marche, tirez vers vous en soulagent l’axe de votre moulinet, soit en ramenant la bobine le plus prés possible du corps de votre moulin, soit en enroulant la ligne autour d’un gant ou bras, attention jamais à mains ou bras
nu car les coupures sont toujours très profondes ! Si se sont les triples qui sont pris, souvent ils s’ouvrent libérant ainsi la monture !

Des actions plus lentes peuvent être utilisées, en grattant le fond ou en planant sans relâcher.

Souvenez vous que dans les endroits encombrés, plus vos mouvements seront amples, moins vous aurez de risques d’accrocher ! Mais ample
ne veut pas forcement dire sec ou brutal !

Sur les pêches du bord lancez ¾ aval de manière à pouvoir récupérer votre monture, en descendant vers l’aval, et en tirant en sens opposé de l’accroc !

La touche :

Elle est facilement décelable en tresse, mais au début avec le manque d’habitude on ferre plus de cailloux que de poissons ! Il faut à tout prix faire la différence entre un arrêt de poisson (souvent la sensation de dents sur le métal le trahi) et un obstacle inerte ! Il y a aussi la tresse qui part en sens inverse du courant et tous détails insolites.
Revenir en haut Aller en bas
riton57
Vairon
Vairon


Nombre de messages : 23
Age : 49
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Ven 5 Jan 2007 - 9:01

En nylon, c’est moins évident, les déplacements sont les signes les plus révélateurs, car les touches sont d’infimes gratouillis à peine perceptibles. Donc toujours bien observer son nylon !

Dans les deux cas il arrive que les touches soient très franches, mais soyez toujours prudent pour ne pas ferrer et vous accrocher tous les deux mètres !

Quand je pêchais en nylon, je ne cherchais même plus à déceler les touches, j’animais mon poissons mort jusqu'à sentir un sandre qui
s’en emparait ! A cette époque d’ailleurs, mon compagnon de pêche GILLES m’avait posé la question, et ma réponse l’avait dérouté.

D’une manière générale, les touches qui ont lieues sur des relâchés sont très discrètes, à l’inverse de celles qui arrivent lors des tirées qui sont plus marquées ! Cela dépend toujours de votre ligne, plus de sensations
en tresse et beaucoup moins en nylon !

Voyons maintenant les détails un peu techniques.

Quelle est la taille idéale du poisson mort ?

Déjà il faut pêcher avec ce que l’on a ! Mais s'il est possible de choisir, 7/10 cm est
idéal, c’est agréable à manier et les décrochés sont rares car c’est souvent engamé profond ! Maintenant les grosses ablettes sont excellentes, et permettent de peigner le fond lentement !

En ce qui concerne les espèces, préférez utiliser des poissons morts plutôt long que large :

- ablette : excellente, mais fragiles surtout les petits sujets.

- chevesne : c’est le summum niveau souplesse et tenue sur la monture.

- vandoise : comme le chevesne.

- perchette : robuste sur la monture, je m’en sert quand je ne prend rien d’autre comme vif.

- les petits gardons.

Ceux qui sont larges comme : les brèmes, les rotengles, les gros gardons peuvent être maniés mais provoquent beaucoup de relâches. En
effet il faut penser qu’une petite proie est très vite engamée donc le poisson sera pris dans la gueule et non sur le bord, sources de décrochages.

Sur le plan des montures, si vous les bricolées vous-même, vous pouvez adapter les triples à vos poissons morts !

Les brémettes, par exemple peuvent être armées avec un triple de 6 sur le corps et 8 en queue, de même que tous les poissons larges !

Il est possible de manier avec de grosses proies, 15/25 cm. Là, il faut des montures adaptées à votre poisson mort !
Par contre vous aurez autant de touche de poissons petits et moyens que de gros et là il faut être d’accord avec le fait que vous recherchez gros et que si vous décochez les petits et moyens poissons c’est un choix !

Pas forcement à la recherche de beaux combats, le pêcheur au manié est heureux d’avoir réussi à dénicher sandre ou brochet, de voir que ses
travaux de recherche ont portés leurs fruits. Comme j’en discutais hier avec François (un « siluriste » hors paire en recherche perpétuelle de combats à sensations), je lui disais que j’aime avoir trouvé les poissons même si le combat n’est pas hors du commun !

En parlant de sensations forte, il arrive souvent qu’on touche du silure ! En cas de très gros poisson cela peut compliquer les choses, surtout du bord. La parade en pêche de bord c’est de courir le long de la berge si cela est possible dans le cas contraire, espérez que le poisson ne prenne pas trop de fil (on peut rêver) et reste dans un périmètre où il sera contrôlable (là aussi le rêve est permis) et dans le cas où il file droit
devant, tenez fortement votre canne et dites en revoir au poisson, à votre monture et votre nylon avant de casser. En barque, le scénario est différent, mais il est toujours possible de perdre un poisson du fait que les poids sont sur le fond et la barque fixe. Que faire ? A deux c’est simple, un tient la canne,
l’autre lève les poids.
Et tout seul ? Il suffit d’être prévoyant et de fixer une bouée à l’autre bout de votre corde, perso j’utilise un vieux bidon de 5 litres, il suffira de détacher la corde
et de lancer le tout à l’eau. C’est bête mais il fallait y penser ! En effet j’ai touché un jour un silure d’environ 1 ,25 m avec la barque amarrée, cela m’a pris 15 à 20 minutes
d’un long et pénible combat, ce qui est pas bon non plus pour le poisson, surtout si vous pratiquez le no kill. J’ai pris un poisson de taille similaire avec la barque libre sur l’eau. Là il m’a fallu pas plus de 10 minutes pour venir à bout de la bête.

Je vous l’accorde le mort manié du bord est très fastidieux ! Mais l’expérience acquise en pêche de bordure est bien supérieure à celle
apprise en bateau ! J’ai galéré quelques années depuis les berges avant d’avoir une barque ! Par contre sachez une chose, c’est que beaucoup de mes postes en barque sont des spots pêchables du bord et même se sont les places que je pêchais du bord ! Il ne faut pas croire que rien n’est permis du bord, il y a une foule de postes à pêcher, à découvrir
!
De même, ceux d’entre vous qui n'ont qu’un étang à portée de canne, figurez vous
que vous avez plus de chance que vous ne le pensez, en effet vous aurez plus facilement une connaissance approfondie de votre pièce d’eau, que ceux qui ont des kilomètres de rivière à peigner.

Et puis, il est toujours possible en roulant en peu, de trouver une rivière ou un autre étang ! De même les petites rivières sont
d’excellentes sorties à faire pour le débutant, ces mini biotope apportent une
foule de postes type, qui apportent un savoir à celui qui sait l’exploiter.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à. Je vous souhaite de belles pêches avec cette fantastique technique que nous a apporté Albert DRACKOWITCH.



Deux sandres moyens pris au poisson mort manié, les doublés et les triplés ne sont pas rares ! Il faut juste une bonne maîtrise de sa pêche, et beaucoup d'observation.


Cet article a été rédigé par Riton57, relu et corrigé par Fisher24.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Mer 29 Aoû 2007 - 3:39

Ce que vous appelez des sandre ce ne sont pas des dorés par hasard
Revenir en haut Aller en bas
Fisher24
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12701
Age : 36
Localisation : Saint-Médard de Mussidan (24)
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Mer 29 Aoû 2007 - 11:08

tibigpl a écrit:
Ce que vous appelez des sandre ce ne sont pas des dorés par hasard
Effectivement, au canada, vous appelez ça des dorés. Ici et partout en Europe je pense, on appelle ça des sandres.

En tout cas content de t'accueillir sur ce forum. Il serait tout de même sympa de te présenter dans la rubrique "présentation des membres".

Lolo.

____________________________
Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les nouvelles photos :
Laurent Cornu - View my recent photos on Flickriver
Ma galerie Flickr
Revenir en haut Aller en bas
http://fisher24.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Mer 20 Aoû 2008 - 9:52

Bonjour,bonjour je voudrais essayer la peche au mort manié,jai le matériel nécessaire mais je ne sais pas comment m'y prendre pour enfiler le tout sur le poisson
Revenir en haut Aller en bas
Papy 4x4
Carpe
Carpe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1121
Age : 59
Localisation : La Haye Fouassiere (44)
Prénom : Guy
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   Jeu 25 Sep 2008 - 16:24

Je vient de tomber sur cet article qui date déjà, eh oui il y a plein d'infos à decouvrir sur le Forum que j'ai trouvé très interessant donc je j'en fait un petit UP (comme i disent les Jeuns)

Guy

thanks a son rédacteur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [carnassiers] La pêche au poisson mort manié   

Revenir en haut Aller en bas
 
[carnassiers] La pêche au poisson mort manié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [carnassiers] La pêche au poisson mort manié
» montures mort manié
» comment conserver ses poissons pour le mort manié?
» Ma canne au mort manié
» [carnassiers] Montures à mort manié maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natural-Peche.Com :: Les techniques de pêche :: La pêche des carnassiers :: Articles-
Sauter vers: