AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [carnassiers] Le sandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
riton57
Vairon
Vairon


Nombre de messages : 23
Age : 49
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: [carnassiers] Le sandre   Ven 5 Jan 2007 - 9:25

Le sandre




S'il y a bien un poisson qui fascine le pêcheur, c’est bien le sandre. Son succès tiens plus à la qualité culinaire de sa chair plutôt qu’à sa défense relativement molle. Il peut mesurer jusqu'à 1,20 mètres pour un poids de 15 kilos, mais ceci est assez rare. D’après mes sources il a été capturé d'aussi gros sujets en Loire, mais cela reste à vérifier. Ce poisson, de la famille des percidés est aussi fascinant par son coté fantasque : il arrive souvent qu’il donne l’impression d’avoir disparu de la rivière. En fait d’anciennes croyances erronées sont la souche d’âneries remarquables pour ce magnifique poisson. Le sandre est un poisson qui vit tant sous 25 mètres d’eau que dans 1 mètre, il chasse aussi bien sur le fond qu’en surface (ou près de la surface). La différence avec le brochet c’est que ses chasses sont souvent plus discrètes. Il m’est même arrivé de voir
un sandre calé contre la berge dans 50 cm d’eau ! Il est vrai que le sandre chasse la nuit et qu'il est parfaitement adapté aux chasses nocturnes. Son adaptation lui sert aussi en eau turbide et trouble. Mais il chasse aussi en temps très clair, en plein jour. Je dirai en effet qu’il chasse quand il veut ou il est simplement opportuniste. Des études poussées sur ce poisson ont démontré qu’il était un très grand voyageur : 450 Km par an pour les mâles et 500 Km pour les femelles. Cette différence doit être dûe au
fait que les mâles, pendant la fraie, restent pour garder le nid ! Cette fraie a lieue d’avril à juin dans peu d’eau. Dès que la température atteins environ 15°, les sandres se trouvent en groupes de deux, bien que suivant la balance des sexes il peut y avoir un mâle pour plusieurs femelles, le nid est construit sur le sable ou du gravier, avec parfois la présence de végétaux dur. Ce manque d’exigence explique la rapidité du sandre à peupler une rivière ou une pièce d’eau ! La femelle pond environ 200 000 œufs.

Il se déplace en bande d’individus de même taille ; les gros sont souvent solitaires. Mais cette solitude est dûe plus à la disparition de ses congénères, soit par pression de pêche soit par prédation d’espèces plus grosses, qu’à un choix de l’espèce. D’ailleurs nous retrouvons ce phénomène avec les grosses perches.

Il affectionne les fonds encombrés, les cassures et bois noyés. Il semblerait qu’il fuit les zones d’herbiers sauf pour chasser. D’une manière générale, il est partout où il y a du poisson fourrage, qui sont d’ailleurs les zones citées avant. Par contre, on le rencontre avec plus ou moins de fréquence sur certains endroits qu’il affectionne peu malgré la richesse en fretin. Son comportement opportuniste est bien visible lorsque les
sandres suivent aspes et perches en chasse pour festoyer à leurs tours de ces chasseurs rendus moins méfiants car trop occupés à se nourrir.

Il aime les courants même assez violents et lors des crues il faut qu’elle soit vraiment importante pour que le sandre se rapproche très
prés du bord. Il est également plus actif en période chaude, où on peut espérer capturer plusieurs poissons dans la journée. Les gros sujets se prennent plutôt en hivers, mais avec beaucoup moins de fréquence. En hiver il faut préférer les redoux après de longues périodes froides, même les journées bien ensoleillées par eaux claires sont excellentes. Par contre la discrétion est de mise. Il y a une paire
d’années en arrière, recherchant le brochet au mort manié sans plomb j’ai eu la surprise d’avoir un sandre qui a saisi mon poisson mort a moins d’un mètre de la berge le tout dans une eau très clair ce qui prouve bien que ce poisson n’est pas forcement posté très loin des berges !

Le sandre aime les petites proies. Voilà encore une affirmation bien mal fondée ! En effet, vous enregistrerez moins de loupés avec des vifs de petite taille, mais les contenus stomacaux des sandres révèlent bien souvent qu’ils chassent de beaux poissons blancs. Des sandres de 55 cm avec des gardons de 20 cm dans l’estomac ne sont pas rares. D’ailleurs les pêcheurs de silure capturent souvent de grands sandres avec des vifs dédiés au silure.

Le sandre est assez vorace et lorsque la nourriture manque, il est sujet au cannibalismes. Alors, les taux de mortalités deviennent importants. Ce poisson se régule donc de lui-même.


Cet article a été rédigé par Riton57, relu et corrigé par Fisher24.
Revenir en haut Aller en bas
jean marc 40
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2549
Age : 50
Localisation : villenave 40
Prénom : jean marc
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: [carnassiers] Le sandre   Lun 14 Mai 2007 - 20:40

riton a une bien belle analyse du sandre tout a fait d'accord avec lui s'est un poisson qu'il faut provoquer dout l'interet de le pecher au manier ou a la tirette pour explorer le maximum de couche d'eau .ceci est mon avis .il y a certainement d'autre methode efficace tchin_tchin
Revenir en haut Aller en bas
 
[carnassiers] Le sandre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [carnassiers] Le sandre au posé
» [Carnassiers] Le sandre façon "carpiste"
» [carnassiers] Le sandre
» POSTE POUR SANDRE ET BROCHET
» Carnassiers novembre 08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natural-Peche.Com :: Les techniques de pêche :: La pêche des carnassiers :: Articles-
Sauter vers: