AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La plongée & la pêche de la carpe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fisher24
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12701
Age : 36
Localisation : Saint-Médard de Mussidan (24)
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 13:58

La plongée & la pêche de la carpe

De l'autre côté du miroir


Dans notre pêche, la plongée est d’une utilité évidente. Nous nous basons sur beaucoup de suppositions, d’hypothèses sans forcément imaginer de manière exacte ce qui se passe sous l’eau. Nous parlons souvent de « taches » de gravier, de cassures, de zones caillouteuses, d’obstacles, et notre imagination nous permet d’imager ces termes et de visualiser le relief aquatique. Mais à quoi cela ressemble vraiment sous l’eau ? Personnellement, c’est quand même bien différent de ce que j’imaginais ... .


:arrow: L'utilité de la plongée pour la pêche de la carpe :

La plongée nous permet donc d’observer, de repérer, de vérifier, de placer (ses montages), d’amorcer, de « toucher », de « décoincer » (lignes ou poissons), et sans aucun doûte de mieux « comprendre ». L’observation du monde subaquatique est passionnante : se faufiler au milieu des massifs d’herbiers, longer une roselière, nager au dessus d’une « clairière » de gravier, ou encore descendre en profondeur pour suivre une cassure sont autant de souvenir gravés dans votre mémoire. Et si par chance, vous vous retrouvez au milieu d’un banc de carpes, alors là c’est sensation garantie !

Après avoir franchi le miroir, je pense qu’on voit la pêche d’une autre manière, et que notre approche diffère. Le fait d’aller observer les spots avant de pêcher permet de se faire une cartographie dans la tête, et je trouve cela vraiment utile. On peut ainsi visualiser parfaitement le milieu dans lequel la carpe évolue, connaître la nourriture naturelle présente, les zones d’alimentations et de tenue, et pourquoi pas repérer le cheptel quand cela est possible. Un banc de graviers repéré en sondant avec un marker s’avère parfois être une zone de vase molle. Le gravier décelé grâce au plomb se trouve en faite 30 cm sous la couche de vase molle (une sorte de soupe), qui est indétectable depuis la berge, mais qui, si on connaissait sa présence, changerait complètement notre approche.

La dépose de ses montages est, après l’observation (après car la dépose découle de cette observation) le principal atout de la plongée. Qui dit plongée dit eaux claires et donc discrétions visuelle. Pouvoir enfoncer son plomb dans le substrat, camoufler son corps de ligne sur plusieurs mètres, plaquer son bas de ligne et placer l’appât exactement comme on veut (c’est à double tranchant, après on a tendance à devenir trop perfectionniste : replonger pour enlever tel petit cailloux qui était un peu trop près de l’hameçon, etc ...). L’amorçage est extrêmement précis, chaque particule peut être placée tel que l’on veut. On en profite également pour repérer les obstacles alentours qui pourraient se révéler dangereux pendant le combat. J’ai plusieurs fois fait le test suivant : lancer une ligne depuis la berge sur un spot précis repéré en sondant, puis aller voir comment est présenté le montage, et sur quoi est il vraiment tombé. Je peux vous assurer qu’après ça, vous remettez toute la discrétion de votre montage en question. Le seul substrat ou on peut espérer être vraiment discret est la vase, car le plomb et le lead-core (si il y’a un back-lead volant derrière) s’y enfonce et sont donc camouflés. Sur le fond vaseux il y’a en permanence de la matière en suspension en celle-ci se dépose sur le montage. D’un côté ça le camoufle encore plus, mais de l’autre, il faut faire attention à ce que l’appât ne soit pas recouvert (bien que les carpes le trouveraient probablement, il est sans doute préférable d’avoir une esche au dessus du substrat, plutôt que dedans). Donc à part dans le cas d’un fond un peu vaseux, en général la présentation d’un montage placé autrement qu’en plongée, est très médiocre. Le pire, c’est quand il y’a des herbiers. Plusieurs fois, j’ai vu le plomb posé au fond, vu le fil partir quasi verticalement vers la surface : il s’était simplement accroché à un herbier, ensuite le fil replonge vers le fond où il touche d’autres herbes, pour remonter ensuite, etc... . Le corps de ligne fait des zigzags quand il passe au-dessus ou dans les herbes. Là, la discrétion est nule et les lead-core, anti-emmêleurs, back-lead volants, etc ..., ne servent pratiquement plus à rien. Après, bien sûr qu’on déroule même avec une présentation médiocre. Mais le but est d’améliorer en permanence ses rendements et il est tout à fait possible qu’un fil qui traverse le spot presque à la verticale car il est passé dans un herbier, gêne certains poissons plus méfiants que d’autres. Avec la plongée, plus aucun problème de ce type.


:arrow: Plonger augmente t-il réellement les résultats ?

Avec la plongée, il n’y a pratiquement plus d’incertitudes telles que « mon montage est t-il pêchant ? Est-t-il discret ? Le spot est régulièrement visité par les carpes ? ». La seule incertitude qui demeure vraiment est le passage d’une ou des carpes dans un futur proche. Pour certain, à ce stade là ce n’est plus de la pêche et c’est « trop facile ». Le mérite se mesure, normalement, à l’effort fourni pour arriver au but. L’utilité de cette discipline est donc évidente, et il est aisé d’observer que la plongée augmente l’efficacité, et donc logiquement les résultats.

Personnellement, dans les endroits où j’ai plongé j’ai constaté une hausse du nombre de départs. Mais de là à dire qu’il faut plonger tout le temps et partout dès que l’eau est claire et que les conditions le permettent, il y’a un pas que je n’oserai pas franchir. Le fait de « s’immerger » dans le milieu aquatique ne résous pas tout, heureusement, et la plongée n’est pas non plus la solution miracle qui permet de faire exploser ses résultats. Il y’a même des fois où il est bien plus judicieux de ne pas la pratiquer, notamment parce que cela prend du temps et que barboter là où les poissons sont censés venir n’est pas forcément bénéfique !


:arrow: La plongée : une pratique accessible à tous ?

Au niveau des aptitudes, il n’y a pas de grosses contre-indications. Il faut être en bonne condition physique, avoir du souffle (pour les gros fumeurs et les asthmatiques, il y a mieux comme activité) et être à l’aise dans l’eau. J’aurais bien rajouté, « ne pas être trop peureux » mais personnellement je suis un grand angoissé avant et pendant la plongée. Il faut être assez endurant : poser 4 lignes à 80m du bord dans 6m d’eau demande un effort certain. Les crampes, sinusites, narines bouchées, otites, etc. sont bien sûr les ennemies des escapades subaquatiques.


:arrow: Le matériel nécessaire :

Pour le matériel, tout dépend évidemment des conditions de pratique. A certains moments, il se limite à une paire de palmes, un masques et un tubas, un couteau et un maillot (enfin ça, ça dépend de chacun !!). A contrario, quand l’eau est froide, il faut rajouter à cette liste une bonne combinaison avec cagoule, une paire de gant, des chaussons, et une ceinture de plombs. Dans un magasin tel que décathlon, vous trouverez tout ce qu’il faut pour s’équiper.

Pour le masque, rien de bien compliqué : il faut qu’il puisse tenir sur votre visage sans passer la sangle derrière la tête, donc par simple effet ventouse.

Au niveau du tuba, ils sont souvent équipés d’un évacuateur d’eau (plus ou moins efficace) ; il faut aussi qu’il soit assez rigide au niveau du coude. Il faut compter une petite trentaine d’euros pour un masque et un tuba correcte, ou une bonne soixantaine si vous décidez de monter en gamme (voire plus). Au début j’ai commencé avec un masque premier prix, mais la sangle s’est rapidement rompue, et un des deux verres du masque s’est désolidarisé ; donc autant prendre quelque chose de solide dès le début. Pour ce qui est de la vision, c’est en fonction des préférences de chacun. Depuis que j’ai essayé avec un masque en un seul verre, je ne m’en passe plus. Il permet d’avoir une bonne vision panoramique. Les masques avec deux verres sont eux, plus adaptés à une vision verticale. Les bords latéraux du masque peuvent être transparents ou opaques. Les premiers apportent un peu plus de luminosité à la vision.

Pour les palmes, les plus adaptés pour nous sont celles destinées à la chasse sous-marine. Elles sont très longues, et plus ou moins souple en fonction des modèles. Ces palmes permettent de parcourir de longue distance sans trop se fatiguer, et de plonger/remonter assez facilement. Ce type de palme se porte normalement avec des chaussons néoprène. Leur épaisseur varie en fonction de la température de l’eau (en général entre 2 et 5 mm).

En dessous d’une certaine température, la combinaison devient obligatoire, même si personnellement je l’enfile toute l’année car en simple maillot de bain, je suis mal à l’aise sous l’eau. Plus elle sera épaisse, plus elle sera chaude, flottante et chère. Elle peut être en deux parties, salopette et veste, ou en une seule. J’ai opté pour une combinaison en deux parties car c’est bien plus facile à enfiler, mais d’après les connaisseurs, les meilleurs sont les combinaison en une pièce, car l’eau rentre très peu. Ma salopette fait 4,5 mm d’épaisseur sauf sur le buste et le dos : 5,5 mm, et la veste 4,5 mm sur les bras et la cagoule, et 5,5 sur le thorax. Au niveau du tronc, ça fait une épaisseur de 11 mm, donc on comprend pourquoi la ceinture de plomb est conseillée. Dans une eau à 10-12°, on ne ressent quasiment aucune sensation de froid (sauf évidemment en entrant dans l’eau, quand celle-ci pénètre au niveau des pieds, mains et du cou. Et également quand on palme très rapidement, on a un peu froid au front et aux joues). Pour descendre en dessous de ces températures, une combinaison 7 mm est plus adaptée. De toute façon, nous sommes en perpétuels mouvements, donc le corps se réchauffent aussi de lui-même. Bien sûr à partir de 4mm, pratiquement toutes les combinaisons sont équipées de cagoule, la tête étant la partie du corps par laquelle on perd le plus de chaleur. Au niveau de gants, c’est comme les chaussons : de 2 à 5 mm en général. J’ai une paire de 3 mm et ça tient vraiment chaud !

Qui dit combinaison dit ceinture de plombs, sauf si on se contente de « randonnées aquatiques » en observant les fond depuis la surface ; mais il faut que l’eau soit suffisamment claire et que la profondeur ne soit pas excessive. Au début, je n’osais pas trop descendre, et vu que là où j’allais l’eau était assez limpide et les profondeurs d’environ 3m, je n’ai jamais eu besoin de descendre (pour placer les montages je les lâchais sur le spot). Par contre, dès qu’on veut camoufler ses montages ou voir ce qui se passe dans une certaine profondeur d’eau, il devient indispensable de descendre. Pour cela il faut s’attacher une ceinture lestée au niveau de la taille. Elle se présente sous la forme d’une ceinture normale sur laquelle on enfile des plombs de 0.5, 1 ou 2 kg. Il n’est pas nécessaire d’en mettre des tonnes pour se rééquilibrer, le but étant de redonner au corps sa densité originelle. Pour ma combinaison deux pièces de 4 et 5 mm, 3kg me suffisent. Ca permet de ne pas trop forcer pour plonger et donc de ne pas se fatiguer, mais il ne faut pas que vous lutiez pour vous maintenir à la surface quand vous remontez !

Pour le budget, c’est tout de même un petit investissement. Bien sûr, vu que nous ne pratiquons pas l’apnée de manière intensive, pas besoin d’un matos de pro. Décathlon est sans doute le magasin le plus adapté pour s’équiper. Pour une bonne combinaison il faut compter entre 120 et 200€ (j’ai payé la mienne 140, mais à la fin de l’année, ils bradent les combinaisons non vendues pour laisser place aux nouveaux modèles. Elle est donc passée de 140 à 110€). Les palmes : entre 40 et 80€ (les Challengers grises sont un très bon modèles, à 50€ mais souvent bradées à 40), et pour les chaussons une quinzaine ou vingtaine d’euros (pareils pour les gants). Pour le masque et le tubas, comme dit plus haut, il faut compter une trentaine d’€ chacun pour quelque chose de fiable (ou un peu moins pour le tubas, environ 20€). Les couteaux les moins chères sont à 20€, la ceinture de plombs c’est 5€ et chaque poids de 1kg est à 7€. Il faut donc compter plus de 300€ au total. Certes, ce n’est pas donné, mais comparé à un bait-boat, ou un bateau, c’est peu ! Et puis sensation (et normalement résultats) garanties !!


:arrow: Les limites de la plongée :

Bien sûr, la plongée à ses limites : ça va être dur d’aller voir tous les fonds d’un grand lac, alors qu’avec un échosondeur il y’a possibilité de sonder de grandes surfaces assez rapidement pour avoir une idée. Mais quand les conditions le permettent, on peut tout à fait jouer le rôle d’échosondeur ! Pour cela, il suffit d’être deux : un dans l’eau et l’autre dans le bateau. Le plongeur s’accroche au bateau et se fait traîner la tête sous l’eau, et si l’eau permet une bonne visibilité, il est tout à fait possible de voir jusque dans 5m d’eau ! Dès que l’homme grenouille voit un truc intéressant, il arrête le bateau, plonge et voit si y’a quelque chose à faire ou non. C’est une méthode qui permet de « sonder » de grandes zones sans trop d’efforts et assez rapidement !

____________________________
Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les nouvelles photos :
Laurent Cornu - View my recent photos on Flickriver
Ma galerie Flickr


Dernière édition par Fisher24 le Mer 10 Juin 2009 - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fisher24.skyblog.com
Fisher24
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12701
Age : 36
Localisation : Saint-Médard de Mussidan (24)
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 13:59

:arrow: Quelques mots sur la sécurité :

Au niveau de la sécurité, il est impératif d’avoir un bon couteau de plongée. Il se fixe grâce à une sangle, au niveau du mollet. Parfois certains herbiers denses empêchent de remonter rapidement à la surface et le couteau devient très utile, mais c’est surtout à cause des fils de pêche. Imaginez que votre palme s’emmêle dans une tresse de 30lbs, quand vous êtes sous 6m d’eau… Sans couteau on se retrouve malin ! Le mieux est de toujours être à deux (au moins une personne sur la berge). Le top c’est la plongée à plusieurs, pratiquement plus d’angoisse, et ça permet de voir les spots et les poissons ensembles.

Il faut quand même préciser que descendre en retenant sa respiration dans un milieu qui ne nous est pas familier n’est pas sans risques. Il faut impérativement pratiquer la manœuvre de Vasalva pour rétablir la pression de l’oreille interne, sinon le tympan peut se déchirer. De toute façon, si on ne fait pas cette petite manipulation, il est impossible de descendre à plus de 4-5m, la pression exercée sur les oreilles, le front et les joues (sinus) étant insupportable. En fait, il s’agit simplement de se pincer le nez puis d’augmenter sa pression interne en voulant souffler par celui-ci. Vu que vous le pincez, l’air va pousser les tympans et ainsi les remettre « droit ». Pour être sûr que ça a marché il faut entendre un petit clic un peu comme quand on déglutit. Plus on descend profond, plus ce « clic » est long (il se transforme un peu en sifflement) et plus il faut pousser fort pour rétablir la pression. Bien sûr, il ne faut pas y aller comme un fou en voulant souffler de toutes ses forces, pour ne pas se déchirer les tympans.

Au début, avec une visibilité assez faible et des fonds encombrés, on peut vraiment avoir des visions angoissantes : débouler brusquement sur un gros obstacle, personnellement ça ne me met pas à l’aise du tout, d’autant plus que sous l’eau, tout est sombre. Certains ont peu d’appréhension, mais à mon sens, je trouve très angoissant le fait de se retrouver dans le milieu aquatique. Même si je sais qu’il ne peut pas arriver grand-chose, le manque de luminosité, la couleur noir des herbiers, branches, etc, et la présence de gros obstacles assez flippants ne me rassurent pas du tout (celle des tortues de Floride très agressives, et des ragondins non plus !).

Dans les gravières ou j’ai plongé, le scénario était à peu près identique : à partir de 3-4m, en général la luminosité baisse pas mal et le décor devient jaunâtre. A 5-6m, le jaune tend au vert foncé puis au marron, et aux alentour de 9m c’est marron très foncé. A 5-6m on a une visibilité légèrement supérieure à 1m mais par la suite, quand tout devient marron il y’a énormément de vase en suspension et on voit à peine ses main quand on est bras tendu. Donc dans ces conditions, inutile d’aller déposer une ligne au-delà de 6m puisque ce serait à l’aveuglette.

Il ne faut pas retenir son souffle trop longtemps, car cela fatigue vite. Les crampes sont courantes au niveau des pieds et mollets, dans ce cas, le mieux est de faire la planche et d’attendre que ça passe. En tout cas, il ne faut pas vouloir « repousser » ses limites tout le temps et vouloir rester trop longtemps, ou encore descendre trop profond car un accident arrive vite !

Ne pas oublier de bien se nourrir avant de plonger (pas juste avant) pour avoir une réserve conséquente d’énergie. Une fois, je n’ai pas pris de déjeuner avant de plonger, j’étais tellement pressé que je suis allé directement du lycée au lac où m’attendais un ami avec tout le matériel. Résultat j’ai du arrêter assez rapidement car j’avais des fourmis dans les jambes et la tête qui tournait sans arrêt : impossible de rester dans l’eau.


:arrow: L'action à proprement parler :

Entrons maintenant dans l’action. Là, je pense que chaque personne à sa méthode et sa propre approche avec la plongée, en fonction de son expérience et des ses lieux de pêche. Je vais donc décrire la mienne qui est assez limitée, puisque je plonge pour l’instant qu’en gravière (jusqu'à une centaine d’hectares au maximum) et une fois en rivière.

Je commence par aller repérer le secteur, voir les spots potentiels, l’état des fonds (très labourés ou non), etc. Une fois le repérage effectué, je prends un petit sceau avec couvercle ou je place le montage et l’amorçage. Ensuite, direction le spot choisit au préalable. Une fois arrivé au dessus, je lance quelques poignées d’appâts autour de moi, puis saisis le plomb du montage dans une main, et une poignée d’amorce dans l’autre. Le petit sceau reste en surface. Je descends donc au fond, ou les quelques poignées d’amorçage disséminées auparavant me permettent de me repérer. D’une main, j’enfonce le plomb dans le fond et tend légèrement le bas de ligne, et de l’autre je dispose l’amorce tout autour de l’esche. Ensuite j’enfonce également le lead-core dans le fond et les derniers mètres de corps de ligne. Le tout est donc indétectable. Une fois retourné sur la berge, le fil est légèrement tendu, mais pas trop pour ne pas faire sortir le corps de ligne enfoncé dans le substrat.

Voilà, donc rien de bien compliquer au niveau du placement, sauf peut être au moment ou on est au fond et on place le montage car il faut surtout se stabiliser, garder assez d’air et remonter sans palmer pour ne pas balayer tout ce qui est au fond.

Il y’a un autre cas ou la plongée s’avère utile : lorsque le poisson s’est bloqué dans un obstacle, surtout dans les herbiers, il suffit d’aller le décoincer gentiment, bien mieux que la décroche ou la casse !


:arrow: La réaction des poissons face à la plongée :

Pour le dérangement occasionné sur le spot, la réaction des poissons varie vraiment en fonction des endroits. Dans une base de loisir ou un endroit du genre, les poissons semblent très peu gênés par les baigneurs, et il m’est arrivé d’avoir un départ moins de 15mn après avoir déposé. A contrario dans un endroit ou les poissons sont très méfiants par rapport au bruit, ça peut les déranger dans une certaine mesure, mais en général la curiosité de poisson prend le dessus. Quand vous allez sur un spot, le fond est pas mal brassé par les palmes, et ça peut être un point positif.


Pour conclure je dirais que depuis que je plonge, je ne vois plus la pêche tout à fait pareille et ne l’aborde plus comme avant avec des approches assez stéréotypées. Par la suite, on peut lancer du bord en visualisant parfaitement le spot sur lequel est tombé son montage, ou quand on déroule on sait exactement ou la carpe s’est nourrie et personnellement je trouve ça très plaisant. Il est clair et net que grâce à cette pratique, j’ai fait des poissons que je n’aurais certainement pas touché autrement et c’est cette possibilité d’optimiser ses résultats qui fait qu’à mon sens la plongée est intéressante pour notre passion. D’ailleurs c’est tout à fait logique : la pêche est basée sur un monde qui nous est presque invisible et inconnu depuis le bord : le monde aquatique. Comment savoir ce qui se passe sous l’eau, à quoi ça ressemble ? Il faut aller voir ... .


Cet article a été rédigé par Arman, relu et corrigé par Fisher24

____________________________
Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les nouvelles photos :
Laurent Cornu - View my recent photos on Flickriver
Ma galerie Flickr
Revenir en haut Aller en bas
http://fisher24.skyblog.com
Fisher24
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12701
Age : 36
Localisation : Saint-Médard de Mussidan (24)
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 14:07

Un grand merci à toi Arman, pour cet article très instructif et très bien rédigé. Rien a été oublié : de l'utilité de cette approche à sa réalisation, en passant par le matériel nécessaire et les indispensables règles de sécurité ! FELICITATION !!

thanks

Lolo.

P.S. : Peut-être que des photos viendront par la suite illustrer ce bel article.

____________________________
Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les nouvelles photos :
Laurent Cornu - View my recent photos on Flickriver
Ma galerie Flickr
Revenir en haut Aller en bas
http://fisher24.skyblog.com
luc 37
Brochet
Brochet
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 68
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 16:03

Citation :
Cet article a été rédigé par Arman


Il est doué le gamin.c00l
Revenir en haut Aller en bas
http://mespoissons.chez-alice.fr/index.html
kevin bache
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4757
Age : 57
Localisation : 27
Prénom : joel
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 17:43

très bel et long article, et très intéressant, c'est sûr que vu du bord on ne peut qu'imaginer et se faire une très petite idée d'où l'on pose nos montages!
déjà quand on peut déposé ses cannes en bateau gonflable,ce que je pratique(avec mon coéquipier) de temps en temps sur des hauts fond de moins de 2 mètres (en eau clair) , c'est évident que c'est un plus et un amorçage au spot s'avère des plus efficace, trouver les fonds durs à l'aide d'un long manche aide aussi aux résultats , alors la dépose de ligne en apnée ,ça doit être grandiose, bon pour l'instant vu l'état générale du bonhomme ,je vais attendre un peu! :lol:.
une question me brules les lèvres , les endroits où je pêche sont très coupants, et pour éviter les départs coupés (un cette année déjà)je n'ai pas trouvé de meilleure parade, que de lever mes cannes au ciel et de serrer très fort mes freins de moulinets pour éviter aux poissons de prendre de la vitesse et plonger derrières les barrières couvertes de dresseines,( les cannes à plat , c'est mëme pas la peine de se lever du level chair!) donc ma question la voila:
j'aimerai savoir Arman;
si tu as déjà déposé 2 cannes loin du bord(80 à 110 mètres) sur un haut fond où un plateau,que au bord tu ai placé une canne vers le ciel et l'autre le scion au ras de l'eau à titre de comparaison ?
comment une ligne tendue(en tresse en plus avec arraché de 7 mètres en gros nylon) est telle posée quand elle est pointée vers le ciel (certainement moins bien qu'une qu'avec une canne à plat ?
est ce que les derniers mètres sont posés sur le fond, ou bien le fil est il droit et décollé du fond jusqu'au plomb?
as tu une fois tenté l'expérience?
moi cela m'interresse bougrement, et cela m'expliquerai certains détails qui me tracassent depuis bien des années!

PS:bon pour en finir , ne pourrait-on pas enterré la hache de guerre, et revenir a notre passion, LA PÊCHE en se respectant, nous ne sommes pas nombreux, et pour ma part j 'apprécie bon nombre de personnes du forum(Benoit et Arman en font parties) alors s(il vous plait, oublions vite et respectons, merci, JOËL t0pic
Revenir en haut Aller en bas
Fisher24
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12701
Age : 36
Localisation : Saint-Médard de Mussidan (24)
Prénom : Laurent
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 18:55

john59 a écrit:
j'espére que tioben nous rédigera un formidable article sur la pratique du bateau amorceur car je pense que quelque part cet article arrive juste le lendemain sans doute en pieds de nez
Je tiens à couper court à toute polémique. Arman avait rédigé cet article avant (pour un autre forum) et a même hésité à nous le faire partager suite à la petite embrouille. Il m'a envoyé l'article par Mp pour me demandé s'il devait le mettre sur le forum ou non. Et sans hésité, j'ai tenu à le poster sur NPC.

Comme je l'ai dit à Tioben par Mp, c'est donc pas du tout pour le provoquer que cet article à été fait. Il y avait même une petite partie qui traitait du bateau amorceur et qui a été retirée pour ne pas rajouter de l'huile sur le feu. Alors merci de ne plus parler de ce sujet ici.

Bref, je félicite à nouveau Arman pour cet article.

Lolo.

P.S. : Par pitié, ne commençons pas à créer des clans ... . ça devient ridicule.

P.S. 2 : J'ai supprimé tous les messages de ce sujet qui n'avaient pas de rapport avec l'article.

____________________________
Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les nouvelles photos :
Laurent Cornu - View my recent photos on Flickriver
Ma galerie Flickr
Revenir en haut Aller en bas
http://fisher24.skyblog.com
Tioben59
Truite
Truite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 467
Age : 33
Localisation : Cambrai(59)
Prénom : benoit
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 20:16

Comme je l'ai deja dit par mp a Lolo ou a Arman sur msn, je prends sur moi!!!

Chacun a sa propre vision des choses concernant differentes techniques pour traquer madame Carpe!!!

Felicitation pour cet article Arman tres instructif!!!

Voila....
Revenir en haut Aller en bas
david19
Brochet
Brochet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 658
Age : 43
Localisation : allassac corrèze
Prénom : david
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Mer 10 Juin 2009 - 21:20

Salut,
bravo Arman pour ton article très instructif.

Par contre j'aimerai réagir à la petite polémique.(désolé Lolo, tu pourras toujours supprimer mon message s'il n'est pas le bienvenue) mais je souhaite donner mon avis.

Je trouve dommage Arman que tu dévalorises une technique sous prétexte qu'elle est moins méritante.Si je suis ton raisonnement, il faudrait alors enlever le mérite aussi à tous ceux qui utilisent une barque "armée" d'un moteur électrique (juste besoin de tourner la poignée, petit effort) ainsi que d'un échosondeur (sans oublier désormais le GPS) peu d'efforts pour là aussi prendre des carpes. ?? Et puis n'oublie pas Arman que tout le monde n'est pas forcément à l'aise avec l'élément liquide et que le bateau amorceur peut être une bonne alternative face à cet handicap (je sais de quoi je parle).

Toutes les techniques de pêche sont bonnes et se respectent à partir du moment où justement celles-ci respectent tous les pêcheurs au bord de l'eau.

Voilà, amitiés à tous.
Revenir en haut Aller en bas
jean marc 40
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2549
Age : 50
Localisation : villenave 40
Prénom : jean marc
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 11:32

belle explication arman on sent vraimment que tu l'aime cette peche a la carpe

je pense que la plongée et le bateau radio commandé sont tres complementaire
Revenir en haut Aller en bas
arman
Carpe
Carpe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1196
Age : 24
Localisation : au bord de l'eau
Prénom : Arman
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 11:43

kevin bache a écrit:
très bel et long article, et très intéressant, c'est sûr que vu du bord on ne peut qu'imaginer et se faire une très petite idée d'où l'on pose nos montages!
déjà quand on peut déposé ses cannes en bateau gonflable,ce que je pratique(avec mon coéquipier) de temps en temps sur des hauts fond de moins de 2 mètres (en eau clair) , c'est évident que c'est un plus et un amorçage au spot s'avère des plus efficace, trouver les fonds durs à l'aide d'un long manche aide aussi aux résultats , alors la dépose de ligne en apnée ,ça doit être grandiose, bon pour l'instant vu l'état générale du bonhomme ,je vais attendre un peu! :lol:.
une question me brules les lèvres , les endroits où je pêche sont très coupants, et pour éviter les départs coupés (un cette année déjà)je n'ai pas trouvé de meilleure parade, que de lever mes cannes au ciel et de serrer très fort mes freins de moulinets pour éviter aux poissons de prendre de la vitesse et plonger derrières les barrières couvertes de dresseines,( les cannes à plat , c'est mëme pas la peine de se lever du level chair!) donc ma question la voila:
j'aimerai savoir Arman;
si tu as déjà déposé 2 cannes loin du bord(80 à 110 mètres) sur un haut fond où un plateau,que au bord tu ai placé une canne vers le ciel et l'autre le scion au ras de l'eau à titre de comparaison ?
comment une ligne tendue(en tresse en plus avec arraché de 7 mètres en gros nylon) est telle posée quand elle est pointée vers le ciel (certainement moins bien qu'une qu'avec une canne à plat ?
est ce que les derniers mètres sont posés sur le fond, ou bien le fil est il droit et décollé du fond jusqu'au plomb?
as tu une fois tenté l'expérience?
moi cela m'interresse bougrement, et cela m'expliquerai certains détails qui me tracassent depuis bien des années!

PS:bon pour en finir , ne pourrait-on pas enterré la hache de guerre, et revenir a notre passion, LA PÊCHE en se respectant, nous ne sommes pas nombreux, et pour ma part j 'apprécie bon nombre de personnes du forum(Benoit et Arman en font parties) alors s(il vous plait, oublions vite et respectons, merci, JOËL t0pic
Salut Joël,
Je n'ai pas fait ce test précisément mais j'ai déjà posé une ligne en apnée aux alentours de 80m sur des hauts fonds et franchement à cette distance là, que ta canne soit horizontale ou en position haute, il n'y a pas de grosse différence. Le nylon (ton arraché de 7m) étant assez "lourd", et le corps de ligne formant une sorte d'arc de cercle entre le bord et le montage, ça lui permettra d'être relativement proche du fond juste avant le montage. Mais en réalité, le corps de ligne n'est jamais plaqué au fond, c'est une grosse illusion; au mieux il se trouve à quelques centimètres au dessus, mais en général il se trouve à plus de 10cm du fond. Dans n'importe quelle endroit, il y'a quelques pierres, feuilles, débris qui trainent au fond et forcément le nylon ne se plaque pas. Sauf si tu tend trop ta ligne (vu que tu pêches en tresse), la je pense qu'il est possible qu'il y'est une différence entre canne haute et canne basse. Quand on tend un corps de ligne en tresse, il se décolle très facilement jusqu'au plomb, même à des distance importantes vu qu'il n'ya pas d'élasticité.
J'espère avoir répondu à ta question wink

Merci à tous pour vos commentaires !
thanks
PS : pour tout ceux qui voudrais parler de choses qui n'ont pas de rapport avec le sujet, il y'a les MP wink
Revenir en haut Aller en bas
pêch-cailloux
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3562
Age : 50
Localisation : aiguillon
Prénom : didier
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 11:56

vraiment un superbe article !
on peut sentir la passion dans toutes ces explications !
chapeau Arman
vraiment super

____________________________
tu es libre de croire que tu es con , mais surtout tu es con de croire que tu es libre...
Revenir en haut Aller en bas
fabien04
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2393
Age : 47
Localisation : Annot
Prénom : fabien
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 14:25

Bravo Armand trés bien expliquée , pour info il y a un belle article
sur se sujet dans le dernier " carpe magazine "

fabien
Revenir en haut Aller en bas
kevin bache
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4757
Age : 57
Localisation : 27
Prénom : joel
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 17:04

Salut Arman , ta réponse va dans le sens de ce que je pensais et me conforte un peu dans mes idées, si un jour je retourne à hostens je tenterais l'expérience, je connais sur l'étang du bousquet (coté bikini pour ceux qui connaissent), une plage de sable où a cent mètres il y a a peine plus d'un mètre d'eau, je verrais bien si il y a une grosse différence, mais comme tu le dis le corps de ligne fait un ventre et n'est pas loin du fond (ça je l'avais déjà constaté en allant en gonflable sur les hauts fond où pêchaient mes montages)et comme tu le souligne intelligament un obstacle décolle à coup sûr la ligne sur quelques centimètres de hauteur.merci pour ta réponse!
Revenir en haut Aller en bas
arman
Carpe
Carpe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1196
Age : 24
Localisation : au bord de l'eau
Prénom : Arman
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Jeu 11 Juin 2009 - 19:06

Voici deux liens de vidéo prise en apnée, en eau douce :
http://www.dailymotion.com/related/x9i1tm/video/x89azi_pecheur-d-image-n1_sport?hmz=746162
Au bout de la 5eme minute la caméra est placée sur un spot ou on voit pas mal de carpes passer et au bout de la 10eme minute on voit un amorçage à la tiger nuts tomber du ciel !
Le début n'est pas super bien filmé mais bon...

Celle-ci est mieux filmé et on peut bien observer le milieu aquatique :
http://www.dailymotion.com/video/x9i1tm_pecheur-d-image-n2-1ere-partie_sport
Il faut préciser que sur ses vidéos l'eau est vraiment claire et qu'en général, la visibilité est plus faible et le décor plus foncé.
Revenir en haut Aller en bas
kevin bache
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4757
Age : 57
Localisation : 27
Prénom : joel
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Ven 12 Juin 2009 - 4:22

je viens de visionner ces 2 vidéos, et on comprends mieux l'intérêt de déposer ces lignes en plongée, le nombre de fois ou nos lignes jetées du bord ne doivent pas être pêchantes,c'est fou!vu tous ces herbes et obstacles.
donc et c'est réel c'est un plus, seul petit bémol, mais vraiment petit,en procèdent en plongée , on enlève une part du mystère.après c'est un sérieux acquis pour ceux qui veulent tout connaitre afin de mieux cerner nos cyprins préferrés.
encore une petite question:sur le premier film ,il y aune majorité de miroirs et peu de commune ,dommage!
j'ai par le passé mis dans mon aquarium des petites carpes, communes et miroirs de 10 à 15 cm toutes pêchées en mare(présumées sauvages donc !) ,afin d'observer leurs comportements,même si un aquarium n'est pas un milieu naturel. j'y ai vu des choses intéressantes.l'expérience a duré près de 2 ans.lorsque je donnais à manger aux poissons, en surface(stick pour koï) ou sur le fond(bouillettes cassées et asticots)les communes se planquaient dés l'ouverture de la trappe et les miroirs accouraient et commençaient par ramasser tout, tranquillement ! les communes venaient grappillées un bout et repartaient instantanément se remettre à l'abri, bizarre non!
en pêche lorsque j'ai des départs, 9 fois sur 10 un départ franc et direct(pourtant avec les freins serrés!) se solde par une commune, et quand ce n'est pas le cas c'est une miroir longue style carpe du der, étonnant non !!!
une deuxième expérience faite avec des carpes koï communes et miroirs(donc cette fois c,i pas trop sauvages) sur une période de plus de 2 ans, m'a demontré que dans ce cas les deux sortes de poissons avaient le même comportement,à savoir ils rappliquaient au plus vite bien avant l'ouverture de la trappe et m'arrosaient systématiquement dés les premiers sticks tombés dans l'eau...delà à penser que ces carpes avaient perdu tout sens du danger...
la dernière koï miroir à grandes écailles(plastron) enlevé de cet aquarium de 300 litres fesait 930 gr , je vous dis pas les vagues, la tapisserie s'en souvient.
Revenir en haut Aller en bas
arman
Carpe
Carpe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1196
Age : 24
Localisation : au bord de l'eau
Prénom : Arman
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Ven 12 Juin 2009 - 16:23

kevin bache a écrit:
je viens de visionner ces 2 vidéos, et on comprends mieux l'intérêt de déposer ces lignes en plongée, le nombre de fois ou nos lignes jetées du bord ne doivent pas être pêchantes,c'est fou!vu tous ces herbes et obstacles.
donc et c'est réel c'est un plus, seul petit bémol, mais vraiment petit,en procèdent en plongée , on enlève une part du mystère.après c'est un sérieux acquis pour ceux qui veulent tout connaitre afin de mieux cerner nos cyprins préferrés.
encore une petite question:sur le premier film ,il y aune majorité de miroirs et peu de commune ,dommage!
j'ai par le passé mis dans mon aquarium des petites carpes, communes et miroirs de 10 à 15 cm toutes pêchées en mare(présumées sauvages donc !) ,afin d'observer leurs comportements,même si un aquarium n'est pas un milieu naturel. j'y ai vu des choses intéressantes.l'expérience a duré près de 2 ans.lorsque je donnais à manger aux poissons, en surface(stick pour koï) ou sur le fond(bouillettes cassées et asticots)les communes se planquaient dés l'ouverture de la trappe et les miroirs accouraient et commençaient par ramasser tout, tranquillement ! les communes venaient grappillées un bout et repartaient instantanément se remettre à l'abri, bizarre non!
en pêche lorsque j'ai des départs, 9 fois sur 10 un départ franc et direct(pourtant avec les freins serrés!) se solde par une commune, et quand ce n'est pas le cas c'est une miroir longue style carpe du der, étonnant non !!!
une deuxième expérience faite avec des carpes koï communes et miroirs(donc cette fois c,i pas trop sauvages) sur une période de plus de 2 ans, m'a demontré que dans ce cas les deux sortes de poissons avaient le même comportement,à savoir ils rappliquaient au plus vite bien avant l'ouverture de la trappe et m'arrosaient systématiquement dés les premiers sticks tombés dans l'eau...delà à penser que ces carpes avaient perdu tout sens du danger...
la dernière koï miroir à grandes écailles(plastron) enlevé de cet aquarium de 300 litres fesait 930 gr , je vous dis pas les vagues, la tapisserie s'en souvient.
Pour le fait que ça enlève une part du mystère, je suis tout à fait d'accord. Certains préfères laisser planer certains doutes, et d'autres, dont je fais partit préfère connaître le maximum de chose. Personnellement c'est dans un souci de rentabilité, pour faire le plus de poissons possibles, que j'essaye de comprendre.

Pour les communes (je parle des longues communes type rivière, comme celle de la vidéo) que j'ai pu voir sous l'eau, elles ne se comportaient pas comme les miroirs. Là où je plonge le plus souvent, on peut les approcher à peu près pareil, mais ce qui est surprenant, c'est qu'elles restent dans un périmètre précis, ou elles se réfugient en cas de danger. En loccurence c'est un énorme massif d'herbiers de plusieurs centaines de mètres carrés. Dès qu'on approche une de ces commune d'un peu près, elle fonce dans "ses" herbiers. Les miroirs n'ont pas ce comportement, et quand elles sont dérangée, elles s'en vont le plus loin possible du plongeur, peu importe l'endroit, il faut juste qu'elles prennent de la distance. D'ailleurs, en essayant d'en poursuivre quelques une, j'ai constaté qu'elles n'avait pas d'endroit spécial où elles cherchaient à aller, mais elles nageait à droite, à gauche, juste pour me semer. Les longues communes, elles, foncent dans leur massif d'herbier. Et fait surprenant, c'est le seul endroit du lac où j'ai réussit à prendre quelques unes de ces communes, ailleurs je n'en ai jamais touché.
Enfin bref, tout ça pour dire qu'en effet, les comportement des deux races ont l'air de différer (en plus autour de ce gros herbiers où les communes se balladent, j'ai pu voir sous l'eau à peu près 50% de communes et 50% de miroirs, mais sur le tapis les communes représentent à peine plus de 10% des prises. C'est donc bien qu'elles se comportent, et donc mangent différemment des miroirs) scratch
Revenir en haut Aller en bas
kevin bache
Silure
Silure
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4757
Age : 57
Localisation : 27
Prénom : joel
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Sam 13 Juin 2009 - 9:46

c00l sur le comportement de ces dames ont est sur la même longueur d'ondes, les communes c'est farouche! :lol:
Revenir en haut Aller en bas
kwl
Brochet
Brochet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 905
Age : 26
Localisation : tubize, belgiiiiique ^^
Prénom : gaël
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   Sam 13 Juin 2009 - 14:25

Ce sont de chouettes vidéos que tu nous a posté la !! Surtout la plus longue !

Il est marrant de constater qu'entre la cinquième et huitième minute, les carpes empruntent quasiment toujours la même diagonale dans la même direction ! Et c'est chouette égalemebnt de les voir aspirer les Tiger nuts vers la 14 ème !!!

Merci ! c00l
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plongée & la pêche de la carpe   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plongée & la pêche de la carpe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La plongée & la pêche de la carpe
» Suspension au freinage.... Anti plongée ??
» fourche anti plongée. des questions...
» Recherche couteau de plongée pour sécurité
» Float et combi. de plongée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natural-Peche.Com :: Les techniques de pêche :: Le coin des carpistes :: Articles-
Sauter vers: